Actualités

Aix-les-Bains : Renforcement des digues du Sierroz

Article de journal


illustration Aix-les-Bains : Renforcement des digues du Sierroz

Un rideau de palplanches pour conforter les digues face au risque de crue centennale du Sierroz : ce chantier, à proximité du lac du Bourget en Savoie, est sur le point de s’achever.

Prenant sa source à 1300 mètre d’altitude, le Sierroz court sur 19 km avant de traverser une partie d’Aix-les-Bains et de se jeter dans le lac du Bourget. Sur un tronçon de quelques 300 mètres de long, c’est « un chantier XXL » qui est sur le point de s’achever, selon les mots du Dauphiné. Le quotidien régional écrit que « plus de dix années d’études ont été nécessaires pour trouver une parade efficace à ce risque. Les travaux, dont le coût s'élève à 2,4 millions d'euros, devraient s’achever en novembre prochain ».

Ces travaux ont été décidés face au risque de crue centennale. En effet, comme l’explique le dossier de demande de dérogation à l’interdiction de destruction des espèces protégées au titre de l’article L411-2 du code de l’environnement : « Les digues sont vulnérables pour un épisode de crue centennale et le risque est la rupture d’un ouvrage qui protège près de 1000 personnes. Le risque est lié à la surverse (hauteur de digue trop faible) mais aussi à la faiblesse de la structure interne de la digue (processus d’érosion interne) et à un risque d’érosion externe lors des crues (processus d’affouillement de pieds de berges) ».

Pour prévenir ce risque, la Communauté d’agglomération Grand lac s’est appuyée sur l’expertise du Comité Intersyndical pour l’assainissement du lac du Bourget (CISALB).

Le rideau de palplanche est installé dans le corps de la digue. Comme il est impossible de le prolonger aux abords du pont SNCF voisin, il est conforté au niveau de ce pont « par une protection externe en enrochement bétonné formant un masque étanche (lutte contre les processus d’érosion interne) ».

En outre, le chantier « permettra, en termes de sécurité, la rénovation du système de suivi des ouvrages et du système d’alerte pour assurer continuellement la mise en sécurité des riverains lors de la survenue d’évènements majeurs imminents. En termes d’usages connexes, les digues sont empruntées par les promeneurs et les collégiens principalement en tant que piétons. Le projet tend à améliorer les conditions de circulation douce des berges » (source : le dossier de demande de dérogation).

Le projet intègre aussi un principe de restauration écologique : il s’agit « de redynamiser les traits morphodynamiques de la rivière en amont du pont SNCF sur près de 300 ml (diversification des écoulements) et d’offrir une trame végétale continue et adaptée au milieu en pieds berges en rive gauche et rive droite (mise en place d’un cordon rivulaire de saules). »

 

Sources média :

https://www.ledauphine.com/savoie/2019/08/30/aix-les-bains-prevention-des-risques-naturels-des-palplanches-pour-renforcer-les-digues-de-la-riviere-le-sierroz

https://www.ledauphine.com/savoie/2019/08/30/un-mur-metallique-pour-renforcer-les-digues-du-sierroz

Dossier de demande de dérogation à l’interdiction de destruction des espèces protégées au titre de l’article L411-2 du code de l’environnement :

http://www.savoie.gouv.fr/content/download/26628/202356/file/Derogation_CNPN_modifie_2018_10_19.pdf

Contributeur

BROUST Perrine

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page