Actualités

Gironde : le PAPI de l’Estuaire se dévoile aux habitants de Royan

Article de journal


illustration Gironde : le PAPI de l’Estuaire se dévoile aux habitants de Royan

Digues de retrait, muret béton, talus et enrochement : une partie du PAPI 2016-2021 vient d’être présentée aux habitants de l’agglomération de Royan. Certains se sentiraient oubliés.

Bientôt neuf ans après la tempête Xynthia et vingt ans après la tempête martin de 1999, où en est la prévention des inondations sur l’estuaire de la Gironde ? Pour éclairer les habitants des environs de Royan, la présidente du Syndicat mixte pour le développement durable de l'estuaire de la Gironde (Smiddest), Françoise de Roffignac, s’est récemment déplacée sur la commune de Cozes (2000 habitants). Elle a présenté les travaux prévus par l’actuel Programme d’Actions de Prévention des Inondations (PAPI) de l’Estuaire Gironde.

  • Pour Saint-Seurin-d'Uzet (75 habitations vulnérables), « il est prévu la mise en place d'une protection rapprochée par la création d'un système de digues de retrait, une digue en terre », relate le quotidien Sud-Ouest.
  • Pour Barzan-Plage (46 habitations vulnérables) « la digue de 1er rang sera rehaussée (+ 90 cm) et la nouvelle protection sera constituée d'un talus ou enrochement avec un mur en couronnement (budget 1 510 000 €) ».
  • Toujours selon le quotidien régional, certains habitants présents, ceux du port des Monnards, hameau limitrophe partagé entre les deux communes, ont manifesté qu’ils se sentaient oubliés dans le projet. Pas facile de rassurer tout le monde ?

En 1999, la tempête Martin avait fait treize morts en Charente-Maritime.

Labellisé en novembre 2015, le Programme d’Actions de Prévention des Inondations de l’Estuaire Gironde concerne 78 communes sur deux départements.

Sources

https://www.smiddest.fr/-les-axes-et-actions-du-papi-estuaire-gironde.html

https://www.sudouest.fr/2019/10/02/des-digues-contre-l-inondation-6641527-1678.php

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page