Actualités

Guadeloupe : A Grande-Terre, les collectivités s’organisent pour mieux lutter contre les risques d’inondation

Article de journal


illustration Guadeloupe : A Grande-Terre, les collectivités s’organisent pour mieux lutter contre les risques d’inondation

2 et 13 novembre, Guadeloupe la 1ère, France Info

Sur l’île de la Grande-Terre, la région des Grands Fonds est soumise aux risques d’inondation. Pour faciliter l’écoulement des eaux pluviales, les villes y ont construit des canaux, dont l’entretien est un défi permanent. Plus globalement, six communes se sont engagées dans un Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI). Sa phase d’études se terminera en 2019.

« La ville des Abymes est située en réceptacle de toute la zone des grands fonds. Elle se termine par de la mangrove. La liaison entre les grands fonds et la Mangrove pour l’eau passe par toute un série de ravines et de canaux qui transitent sur l’ensemble du territoire, dans des zones parfois très naturelles, où il n’y a pratiquement pas d’habitants (…)  et dans d’autres zones très urbanisées». C’est ainsi que le directeur des services techniques à la ville des Abymes, Max Biabiany, plante le décor. Il était interviewé par la chaine publique Guadeloupe la 1ère.

Les grands fonds constituent en quelque sorte « un château d’eau, un réceptacle de pluies » qui arrive sur des zones planes fortement urbanisées, complète Aude Comte, Responsable de l’unité « inondation et ouvrages hydrauliques » à la DEAL Guadeloupe (Direction de l’Environnement, de l’Aménagement et du Logement).

Un des défis est la gestion et l’entretien de ces canaux. « La nécessité d’entretien est là, elle est de fait pour pouvoir assurer les écoulements et protéger les personnes et les biens » continue Max Biabiany. Cet entretien doit faire face aux incivilités des personnes qui utilisent les canaux comme des décharges informelles, ainsi qu’aux « remblaiements intempestifs » effectués pour construire des ouvrages privés illégaux.

Pour faciliter l’entretien des canaux et plus globalement pour mieux prévenir les risques d’inondation, six communes de l’île de Grande-Terre se sont engagées dans une démarche de Programme d’Action de Prévention des Inondations (PAPI) : Morne-à-l’Eau, Les Abymes, Le Moule, Sainte-Anne, Le Gosier et Pointe-à-Pitre. La phase d’études, sur trois ans, s’achèvera en 2019. Il s’ensuivra un programme de travaux, pouvant inclure la construction d’ouvrages de ralentissement des eaux. Un premier ouvrage, « bassin écrêteur de crues », est déjà en place aux Abymes, sur la ravine « Monchéri ». Il fait actuellement l’objet d’un « plan de régularisation administrative », précise la DEAL.

Sources :

https://la1ere.francetvinfo.fr/guadeloupe/role-canaux-limiter-risque-inondation-644950.html

https://blog.francetvinfo.fr/alerteguadeloupe/2018/11/13/initiatives-pour-prevenir-le-risque-inondation.html

Contributeur

BROUST Perrine

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page