Actualités

Ile-de-France : le projet de casier pilote de la Bassée concrétisé

Article de journal


illustration Ile-de-France : le projet de casier pilote de la Bassée concrétisé

Article de presse

Le calendrier et les financements du futur casier écrêteur de crue de la Seine ont été présentés par la préfecture fin 2018. Les médias ont largement relayé l’avancement du chantier. Une partie du financement viendra de la nouvelle taxe Gemapi, instaurée par le Grand Paris en janvier 2019.

Avec 10 millions de mètres cube de capacité de retenue d’eau et un budget estimé à 115 millions d’euros, le casier pilote de la Bassée est un projet de grande envergure. Premier d’une série de 10 casiers écrêteurs de crue, situé en Seine-et-Marne en amont de Paris, le casier de la Bassée voit son calendrier précisé. Après la conférence de presse organisée par la préfecture de Paris, en décembre dernier, plusieurs médias ont relayé l’information sur ce chantier pharaonique.

Ainsi, le quotidien Les Echos notait, fin janvier, que L'Etablissement public territorial de bassin Seine Grands Lacs (EPTB SGL) « doit poursuivre les études préalables avant de déposer un dossier à la Commission mixte inondation (CMI) en novembre 2019 qui aura 5 mois pour l'instruire. Une enquête publique pilotée par la préfecture de la Seine-et-Marne sera ensuite menée en juin 2020 pour une durée de 3 mois. La préfecture de la Seine-et-Marne entamera alors des procédures de déclaration d'utilité publique qui se termineront fin 2020. L'année 2021 sera consacrée aux travaux préparatoires de fouilles et de défrichement. »

En termes de financement, 30% du montant total du projet sera pris en charge par la Métropole du Grand Paris (MGP). Celle-ci, qui a désormais la compétence Gestion des milieux aquatiques et prévention des inondations (Gemapi), a instauré une taxe Gemapi au 1er janvier 2019. Une partie du produit de la taxe Gemapi servira dès 2019 à financer les études complémentaires au casier : soit 3 millions d’euros, selon le site Environnement Magazine. Le reste du budget sera couvert par l’Etat (50%) et par l’EPTB (20%).

Sources :

https://www.lesechos.fr/pme-regions/actualite-des-marches-publics/0600512701299-un-bassin-en-amont-de-la-seine-pour-eviter-les-inondations-2238315.php

https://www.environnement-magazine.fr/eau/article/2018/10/03/121006/metropole-grand-paris-instaure-taxe-gemapi-des-2019

https://www.affiches-parisiennes.com/le-projet-de-casier-pilote-de-la-bassee-8605.html

Contributeur

BROUST Perrine

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page