Actualités

Nevers : le renforcement des digues progresse

Article de journal


illustration Nevers : le renforcement des digues progresse

L’opération à 10 millions d’euros a débuté à Nevers avec la démolition d’une ancienne piscine et la réalisation d’un écran étanche en cœur de digue.

Crédit photo : Le Journal du Centre, Christophe Masson

Sur la rive gauche de la Loire à Nevers, les travaux de renforcement du système d’endiguement sont passés à la vitesse supérieure. Ils ont été présentés début décembre à la presse par le directeur de la direction départementale des territoires, Nicolas Hardouin ainsi que par le maire de Nevers, Denis Thuriot. Celui-ci est depuis le 8 novembre dernier le nouveau président du Conseil d'orientation pour la prévention des risques majeurs (COPRNM).

Après la démolition d’une ancienne piscine, les travaux « se sont poursuivis par la réalisation d'un écran étanche en cœur de digue via la technique dite de sol-mixing (…) qui consiste à déposer du béton mélangé à de l’eau et de la terre », explique la radio RCF. Le Journal du Centre indique que cette technique de malaxage de béton, d’eau et de terre permet de construire le mur étanche dans la digue, jusqu’à 9 mètres de profondeur, sans créer de vibrations dangereuses pour les habitations voisines.

Denis Thuriot, maire de Nevers, a fourni quelques précisions sur le cadre financier : « Les rives gauche appartiennent à l’Etat mais pour la première fois, l’agglomération va mettre deux milions d’euros pour cette partie de digue », indique-t-il sur la radio RCF. Par la suite, les digues de la rive droite, qui appartiennent aux villes pour la plupart et qui étaient fragilisées par des plantations, seront renforcées. « Des bassins seront créés en amont pour limiter leur suppression et accueillir l’eau dans des déversoirs », explique l’édile.

Il s’agit aussi, en lien avec la rénovation de l’usine d’eau potable, de pouvoir assurer la livraison d’eau en période de crue. Plus de 1200 personnes et 400 entreprises sont exposées aux risques d'inondation.

Sources :

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page