Actualités

Québec : digues temporaires contre les inondations

Article de journal


illustration Québec : digues temporaires contre les inondations

Un an après les crues historiques de 2019, plusieurs villes de la province canadienne ont installé des digues temporaires préventives. Les centres d'hébergement d'urgence ont été proscrits. Heureusement, les faibles pluies d’avril 2020 éloignent le risque de devoir affronter des inondations en pleine pandémie.

Au Québec, le début du printemps coïncide avec la saison des crues des fleuves dont le Saint-Laurent. Cette année, « la gestion des crues des eaux présente un coefficient de difficulté plus élevé, car la pandémie de COVID-19 a forcé les municipalités à revoir leur stratégie », écrivait le quotidien Le Devoir, début avril.

La ministre de la Sécurité publique a annoncé que l’aménagement de centres d’hébergement d’urgence serait proscrit à cause du coronavirus. Puis la ville de Laval (430 000 habitants) a décidé l’installation d’une digue temporaire, faite de blocs de bétons et de sacs de sable, sur une longueur d’1,2 km.

« Normalement, dans les zones les plus à risque, la Ville fait du porte-à-porte pour expliquer aux citoyens comment ils doivent se préparer. Mais avec la pandémie, on est en mode créatif », explique la responsable des dossiers de sécurité civile à la Ville de Laval. Les résidants dans les zones à risque ont eu pour consigne de suivre les communications électroniques de la Ville.

Après des fortes pluies en mars, la météo d’avril a heureusement réduit le spectre d’un scénario identique à celui du printemps 2019. La province francophone avait alors totalisé 13500 sinistrés, du fait de crues historiques.

Sources :

https://www.ledevoir.com/societe/576448/des-cours-d-eau-sous-haute-surveillance

https://www.journaldemontreal.com/2020/04/17/laval-installe-une-digue-longue-de-12-km

https://www.lapresse.ca/actualites/202004/14/01-5269230-une-preparation-complexe-en-prevision-des-inondations.php

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page