Actualités

Soutien des débits de l'Allier et de la Loire par les barrages - EPTB Loire

Retour d'expérience


illustration Soutien des débits de l'Allier et de la Loire par les barrages - EPTB Loire

L’étiage 2017 a marqué l’historique de Villerest et Naussac comme le 3ème soutien d’étiage le plus important depuis la mise en eau de ces barrages, propriétés de l’Etablissement public Loire qui en assure la gestion.

Pour le début de la campagne d’étiage 2018, la retenue de Villerest est remontée à un volume optimal de 130 Mm3 dès le 4 janvier dernier, puis a été gérée à cote constante. La retenue du barrage de Naussac, quant à elle, a pu bénéficier des apports du Chapeauroux (affluent de l’Allier) et d’un complément de pompage dans l’Allier. Cela a permis de disposer de 98 % de son volume nominal début juillet.

Sur l’Allier, les premiers lâchers d’eau par le barrage de Naussac ont eu lieu le 11 juillet avec un débit de 1 m3/s pour soutenir les stations objectives de l’Allier.

Sur la Loire, les premières prévisions datant de juin présageaient un passage du débit à Gien en deçà de 60 m3/s à la mi-juillet. Finalement, le barrage de Villerest a commencé à soutenir Gien le 27 juillet avec un objectif de 55 m3/s, conformément à la décision du Comité de Gestion des Retenues de Villerest et de Naussac et des Etiages Sévères (CGRNVES) du 18 juin 2018.

La vague de chaleur de cet été, malgré le fait qu’elle ait été la plus forte (après celle de 2003) constatée depuis 1990, n’a que très peu impacté les retenues. Au plus fort de ces épisodes de canicule, la lachûre à Villerest a atteint la valeur de 24 m3/s et celle de Naussac 11 m3/s, ce qui a permis de satisfaire à l’ensemble des besoins des différents usages sur l’Allier et la Loire.

Depuis le 10 septembre, en prévision des crues cévenoles, le barrage de Villerest a entamé son abaissement annuel. Cela se traduit par le déstockage d’un volume de l’ordre de 40 Mm3 et un débit maximal de 200 m3/s. Cette année, ce déstockage a été également l’occasion pour l’unité d’hydrométrie de la DREAL Centre-Val de Loire d’effectuer une intercalibration de jaugeage à l’aval du barrage, nécessaire au bon fonctionnement de l’hydrométrie, de la prévision des crues et du dispositif de gestion de crise en cas d’inondations.

A ce jour, les volumes disponibles sont de 67 Mm3 pour Villerest (51% du volume maximal) et 135 Mm3 pour Naussac (72% du volume maximal). Compte-tenu des perspectives d’évolution des débits, ces volumes devraient permettre de satisfaire le soutien d’étiage jusqu’à la fin de la campagne en cours.

L’ensemble des informations liées à la campagne de soutien d’étiage 2018 est disponible sur le site de l‘Etablissement, www.eptb-loire.fr.

Contributeur

BROUST Perrine

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page