Vous devez vous connecter pour pouvoir participer au forum.

Bande de protection SE Décret PPRI

Bonjour a tous, je m’interroge sur le nouveau décret PPRI paru fin août et le lien qui est fait avec les systèmes d'endiguement.
En effet, dans ce nouveau décret il est fait état "d'une bande de précaution à l'arrière des systèmes d'endiguement"  qui sera classé "en zone d'aléa de référence très fort".  Cette bande de précaution a une largeur "égale à cent fois la différence entre la hauteur d'eau maximale qui serait atteinte à l'amont de l'ouvrage du fait de la survenance de l'aléa de référence et le terrain naturel immédiatement derrière lui."
Cet ajout dans le texte ne va t-il pas en contraction avec le but des SE qui est de protégé des inondations? Dans le cas ou un SE existe ou est envisagé, il va être difficile de justifier la création ou le classement d'un ouvrage si cela entraîne des prescriptions complémentaires (aléa fort prescriptions importantes) ?
Il est toutefois ajouté "Cette largeur peut être adaptée sur la base d'éléments techniques de l'ouvrage fournis par son propriétaire ou son gestionnaire ; elle ne peut toutefois pas être inférieure à une largeur définie par arrêté du ministre chargé de la prévention des risques majeurs."
Mais je voudrais connaitre à quoi correspond cette largeur ? l'arrêté est-il déjà sortie ? et quel éléments peuvent justifier la réduction de la largeur? étude de danger ?
Merci d'avance pour vos réponses j'espère avoir été claire.
Bonjour
l'arrêté est paru en même temps que le décret, le 5/07/2019 (2019-07 ARRETE PPRI joe_20190707_0156_0003.pdf (129,2 Ko)), il précise :
Art. 3. – La largeur minimale de la bande de précaution définie au troisième alinéa du I de l’article R. 562-11-4 est fixée à cinquante mètres, sauf dans le cas où le terrain naturel atteint la cote NGF de la hauteur d’eau de l’aléa de référence avant les cinquante mètres. Pour les tronçons de système d’endiguement d’une hauteur inférieure à 1,5 mètre, cette largeur minimale de cinquante mètres peut être ramenée à 33 fois la différence entre la hauteur d’eau maximale qui serait atteinte à l’amont de l’ouvrage du fait de la survenance de l’aléa de référence et le terrain naturel immédiatement derrière lui, sans pouvoir être inférieure à dix mètres.
 

Vous devez vous connecter pour pouvoir participer au forum.

Haut de page