Rôle du gestionnaire

La gestion des ouvrages de protection doit être gérée par une entité publique, pour des raisons réglementaire, morale ou bien financière. Il apparait aussi que les gestionnaires, malgré des échelles d’intervention différentes, ont tous le même objectif principal : l’entretien de leurs ouvrages pour assurer la protection des populations.


Le gestionnaire de digue est aujourd’hui véritablement au coeur de la politique de prévention du risque d’inondation. Il reste encore frileux concernant un rôle de coordinateur des acteurs autour des ouvrages. Mais grâce à son expérience et son savoir-faire, il contribue à parfaire ses compétences, à la fois en assurant sa mission de base –surveillance et entretien des systèmes de protection- mais aussi en élargissant son champ d'intervention par la diffusion de données (par exemple). En effet, par le biais d’outils techniques et règlementaires, le gestionnaire est à même d’établir des documents de synthèse concernant les digues et le risque d’inondation associé. La diffusion de ces informations auprès des collectivités est véritablement l’un des enjeux majeurs notamment pour l’amélioration de la gestion de période de crise (inondation), pour l’anticipation et la prévention.
 

Voici une proposition de synthèse des outils/rôles/compétences du gestionnaire (non exhaustive) :

Tableau de synthèse roles outils compétence du gestionnaire.png

 

Dans une société en constante évolution, les structures de gestion des ouvrages contre les inondations, doivent envisager une évolution vers et avec la technologie moderne. C’est déjà le cas pour certains d’entre eux avec la mise en place actuellement du SIRS Digues V2, ou bien par le biais d’utilisation du LIDAR pour les levés topographiques de ses ouvrages. Mais ne pourrait-il pas aller plus loin ? (utilisation de drone, de tablette etc.)
 

Haut de page