Actualités

Avis d'expert : Denis Chaize « Les drones sont un outil facilement mobilisable »

Retour d'expérience

illustration Avis d'expert : Denis Chaize « Les drones sont un outil facilement mobilisable »

Avis d'expert

Denis Chaize : « Les drones sont un outil facilement mobilisable »

Un an et demi après avoir commencé à employer des drones, le syndicat mixte Doubs-Loue (SMDL) élargit leur utilisation, du suivi de travaux à la surveillance des crues. Interview du directeur du SMDL, Denis Chaize.

 

Quel est l’intérêt d’utiliser des drones pour votre syndicat mixte ?

Denis Chaize. Nous avons deux principaux usages, en situation de crue et hors situation de crue. Nous avons débuté leur utilisation hors situation de crue, dans le cadre de l’aménagement de la confluence entre le Doubs et la Loue, en passant un marché avec une société locale, Jura Drones. Les images nous ont d’abord servi à recueillir des données pour construire le dossier d’autorisation, notamment sur les types de peuplements végétaux sur les berges. En phase de travaux, les drones nous servent actuellement pour le contrôle des cubatures, c’est-à-dire des volumes de déblais / remblais, dans le cadre d’un démantèlement de digues et du désenrochement des berges. Les images et les vidéos ont aussi un intérêt pour le volet communication : elles aident à mieux informer le grand public, les élus et les riverains sur les travaux et les implantations d’ouvrage. Ces vidéos et images sont publiées sur la page Facebook du projet Confluence.

http://www.facebook.com/smdl.confluence/

 

Vous avez donc « plongé » dans les drones pour un suivi de travaux, et ensuite vous avez élargi leur utilisation à la gestion des crues ?

DC. C’est exactement cela. Nous venons d’utiliser un drone, via le même prestataire, lors des crues de la Loue et du Doubs. La semaine dernière, nous étions encore en vigilance rouge sur la Loue, avec un niveau de crue proche de la vicennale. Le drone nous a aidé à surveiller les secteurs où il aurait été compliqué, voir dangereux d’aller à pied, en particulier les digues berges fortement exposées aux terriers de blaireaux. Normalement, la surveillance est réalisée par des brigades communales constituées de bénévoles. Ils ont des équipements de sécurité, des gilets gonflants, mais pour des secteurs à forte charge et un peu éloignés, le drone permet de gagner du temps sans mettre en danger les brigades. En plus de surveiller les secteurs sensibles et potentiellement fragiles, les images du drone nous ont permis d’identifier précisément le champ d’expansion de la crue et donc l’emprise de l’inondation, ainsi que les écoulements préférentiels.

 

Aujourd’hui, quel premier retour d’expérience faites-vous de l’utilisation des drones ?

DC. C’est un outil facilement mobilisable, il suffit de fournir au préalable des coordonnées GPS au prestataire, pour qu’il sache les zones de décollage et de prise de vue qui nous intéressent. L’outil a un coût relativement faible, sachant que pour la dernière crue, il a fallu deux jours d’inspection. Les données sont facilement exploitables, comparativement à celles prises par hélicoptères, comme nous avons pu le constater en comparant avec les images des hélicoptères des pompiers. Les images du drone en haute définition sont stables et couvrent de larges zones par prises de vues à 360 degrés.

 

Envisagez-vous d’autres usages ?

DC. Nous pourrons les utiliser aussi pour de la cartographie des zones inondées qui sera intégrable dans notre SIG. Les images d’un drone permettent aussi des cartographies beaucoup plus fines que les orthophotos de l’IGN pour des usages locaux. De plus, elles permettent si besoin une modélisation du terrain en 3D exploitable via des logiciels libres. Les drones contribueront ainsi à l’évaluation de l’érosion des berges dans le temps.

 

Carte d’identité du SMDL :

Créé en 2007, le Syndicat mixte de la Loue est un syndicat qui réunit trois intercommunalités et le Département du Jura. Il assure en lien avec les différents propriétaires de digues, la gestion et l’exploitation des ouvrages de protection contre les crues du Doubs et de la Loue. Il est aussi chargé de coordonner leur surveillance en situation de crue.

 

Pour le contacter :  smdl@smdl.fr

Article : Jura - des drones pour surveiller les inondations par France 3 régions

 

Contributeur

ségolène Mortier

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page