Présentation du SIRS Digues

La version 2 est maintenant en ligne et disponible en téléchargement.

Ce sont près de 9000km de digues que l’on trouve en France. Ces constructions, pour la plupart très anciennes, sont encore très méconnues et souvent en mauvais état. La collecte et la gestion des données quotidiennes relatives aux endiguements sont des activités de plus en plus importantes pour les gestionnaires. Un besoin de restitution de cette donnée collectée et archivée, est aussi omniprésent. La donnée doit être accessible rapidement afin de procéder à des diagnostics efficaces et pertinents, dans le but de permettre une intervention au jour le jour adaptée, mais surtout de bénéficier d’une réactivité opérationnelle face à l’inondation.

Le SIRS (Système d'Information à Références Spatiales) digues a été développé dans ce sens. C’est grâce à une dimension cartographique des données, leur localisation par rapport à un système de référence défini, et en déterminant les distances des objets par rapport à des points de repère (bornes par exemple), que le logiciel permet un archivage des données collectées et une restitution optimale de ces dernières.

Les objectifs principaux :

  • Vulgariser & Centraliser : nomenclature commune, archivage, homogénéisation de la donnée...
  • Bancariser & Pérenniser la mémoire des ouvrages : stocker, structurer, archiver les données relatives aux digues, explorer, rechercher, comparer, filtrer en quelques clics...
  • Exploiter & Valoriser les données : suivi temporel, base spaitalisée, désordres (érosion, fontis, terriers ...), travaux, structures, études...
  • Mettre en forme et extraire : extraction de la données simple à de nombreux formats, production de cartes, rapports, tableaux...

Dans le but de répondre aux missions quotidiennes du gestionnaire que sont : surveillance, programmation et suivi de travaux, obligations réglementaires…

Les atouts du logiciel

  • Une application mobile : pour des relevés de terrains facilités et rapides
  • Un outil open source, sans ticket d'entrée, sous licence GPL 3.0.
  • Une opportunité de rejoindre une communauté d'utilisateurs variée et complémentaire qui permet l'évolution quasi quotidienne du logiciel
  • Un cout de développement et de maintenance mutualisé : un gain de temps et d'argents
  • Une occasion de structurer ses données et formaliser leur gestion
  • Une transmission facilitée : turnover simplifié
  • Un accès aux données simple et ludique : cartographie, base de données etc.
  • Une automatisation des extractions et création de rapport
  • Un mode en ligne ou hors ligne
  • Une dématérialisation des documents : dossiers d'ouvrages, interventions, marchés etc.
  • Une traçabilité du suivi opérationnel des ouvrages : visites de surveillance programmées, entretiens, VTA, réparations, crues...
  • Un outil 100% en phase avec les obligations règlementaires
  • Un outil légitime pour l'Etat et proconisé des experts (IRSTEA, CEREMA)
  • Etc.

Caractéristiques techniques

Le SIRS Digues utilise le référencement linéaire des objets pour les situer sur la digue. Celle-ci est vue comme un axe sans épaisseur sur lequel sont construits un ou plusieurs systèmes de repérage curviligne. Comme pour la gestion des routes, des PR (point de repères) sont utilisés pour situés les objets (appelés « évènements ») le long de l’axe.

La localisation d'un objet sur un tronçon de gestion de digues muni d'un système de repérage peut se faire de trois façons différentes selon les besoins et les possibilités : par GPS (coordonnées x,y), par le PR relatif au système de repérage ou encore par la position aux bornes lorsqu'elles existent.

De plus, dans le SIRS Digues est utilisé l'expression alphanumérique de la position (Crête, talus etc.) et du côté (côté terre, côté rivière...) des objets décrits afin de compenser l'absence de la 2ème dimension. (Cf Ci dessous). Par ailleurs la visualisation cartographique (épaisseur et décalage des symboles) va également dans ce sens.

 

 

Exemple de localisation (d'un désordre) sur ce schéma : Borne 1 aval 75m / PR 135 / X/Y - Coté rivière - Talus de Digues

Les thèmes décrits sont nombreux et très complets : structure des ouvrages, désordres, végétation, réseaux divers, documents divers, marchés et prestations, photos,…etc. Les objets peuvent être reliés entre eux : par exemple, un désordre peut être relié à une prestation.

Tous ont une date de début et une date de fin. Ainsi le désordre ayant fait l’objet d’une prestation a une date de fin sans pour autant être effacé de la base. L’historique est donc entièrement préservé.

Une partie des éléments que l'on peut décrire au sein du SIRS Digues (+ description des dépendances hors digues (zone de stockage, chemin d’accès à la digue…)) :

 

On peut aussi joindre bon nombres de types données, telle que des PDF (articles de journaux, marchés, conventions ...) ou bien des plans topographiques, ou des photos ...

Le résultat :

Les informations que le SIRS Digues peut prendre en charge sont les suivantes, listées par module :

Le noyau décrit les objets et phénomènes suivants : structure de la digue (crête, talus, pied de digue, fondation, etc.), système d'endiguement (SE, digues, tronçon de gestion), réseaux de voirie, réseaux autres que voirie, désordres, prestations, événements hydrauliques, documents localisés ou non. Il correspond dans les grandes lignes à ce que présenté le SIRS Digues V1 avec une ergonomie moderne, un ajout de certaines notions, et une suppression d'éléments inutiles.

Les nouveautés :

  • Le module végétation décrit les différents types de végétation et permet de mettre en place un plan de gestion de la végétation
  • Dépendances des ouvrages : description des ouvrages de voirie, aires de stockage, chemins d'accès, désordres liés aux dépendances, autres dépendances
  • Lit du cours d’eau : ouvrages dans le lit, iles bancs, réseaux de voirie et autres réseaux, etc… (voir thèmes du noyau) (Construit dans le principe de gestion globale du cours d’eau voulu par la GEMAPI)
  • Berges du cours d’eau : structure (talus, pied de berge, épis, ouvrage de revanche), réseaux de voirie et autres réseaux, etc. (voir thèmes du noyau) (Construit dans le principe de gestion globale du cours d’eau voulu par la GEMAPI)
  • Autorisation et conventions d’occupation temporaires : permet le suivi et la consultation des autorisations ou conventions liées aux ouvrages.
  • Dossiers d’ouvrages : permet de créer une arborescence informative de dossier d’ouvrage et de créer des documents dynamiques.
  • Réglementaire : permet le suivi et l’élaboration des documents réglementaires et la création de rapport adaptée et adaptable à l’évolution des législations.
  • Un module mobile : permet la collecte, la consultation, l'analyse de données in situ

D'autre part, le SIRS Digues V2 a de nouvelles fonctionnalités :

  • Il est multi‐utilisateurs (base centrale, rôles).
  • Compatible avec l’ensemble des systèmes d’exploitation.
  • Couplé avec un outil mobile.
  • Nouveaux filtres disponibles, recherches améliorées, requêtes possibles…
  • Mais attention : Le SIRS Digues n’est pas un SIG : pas d’analyse spatiale, ni de mise en page possible, mais on peut exporter ses données sous bon nombre de formats.

Le SIRS DIGUES V2 en quelques images :

La partie cartographique : la visualisation des données

La partie base de donnée : tableau de synthèse des désordres d'un tronçon

La partie base de donnée : fiche de synthèse d'un désordre

La partie base de donnée : fiche de synthèse d'une photo du désordre précédent

 

Pour aller plus loin : Le SIRS Digues : Un logiciel moderne au service du gestionnaire (1022,3 Ko)

Haut de page