La gestion des digues en France

On décompte près de 9000 km de digues en France métropolitaine protégeant plusieurs millions de personnes contre les aléas des crues soudaines et des submersions marines. Les digues sont gérées par environ 1000 gestionnaires de nature très variée et avec des moyens financiers et humains très hétérogènes.

Ces 20 dernières années ont été marquées par des événements dramatiques - la tempête Xynthia de février 2010 a été le dernier en date- ayant conduit à une prise de conscience générale du danger lié à la présence de digues.  Une rupture de digue provoque une vague de submersion bien plus dangereuse que l’inondation à laquelle elle était censée soustraire les populations.

Tout ceci a conduit les pouvoirs publics à renforcer depuis 2007 la réglementation liée aux endiguements de protection contre les inondations. Par ailleurs, un recensement systématique des ouvrages et des acteurs est réalisé, un mouvement général d’organisation et de clarification des situations difficiles (digues orphelines, absence de gestionnaire ou gestionnaire inadapté) se met en place.

A l’heure actuelle, les gestionnaires de digues doivent faire face à des contraintes techniques et réglementaires de plus en plus complexes. Ils se sentent souvent désarmés devant ces exigences nouvelles. C’est ainsi qu’à émerger le besoin de se former et d’échanger leurs expériences à travers un réseau.

Haut de page