Qu'est-ce qu'une digue ?

C'est l'une des solutions face au risque d'inondation qui est, en France, l'un des plus répandu (une commune sur deux touchée).

Ces ouvrages sont règlementés et dépendent actuellement du décret 2015-526 du 12 mai 2015 dit "décret digues".

La loi du 27 janvier 2014 propose une définition réglementaire d’une digue : “Les digues sont des ouvrages construits ou aménagés en vue de prévenir les inondations et les submersions.” (Article L.566-1-I du C. env.)

"Une digue de protection contre les inondations ou submersions est un ouvrage linéaire, en surélévation par rapport au terrain naturel, faisant partie d’un système de protection contre les inondations de cours d’eau ou de mer. Elle permet, avec les autres structures de défense, de protéger des zones inondables de la submersion. Sa fonction principale de protection est réalisée par le système dans son ensemble. Elle réalise sa fonction avec d’autres éléments anthropique tels que : barrages écrêteurs de crues, canaux de dérivation, ouvrages de ralentissement dynamique, déversoirs, zones d'expansion des crues, batardeau, stations de pompage, vannes et clapets... mais des éléments naturels peuvent aussi participer à ce système de protection : berges hautes, cordons dunaires; coteaux, dunes, marais, tertres..." WikiBarDig 2018.

Une digue est différente d’une berge ou d’une protection de berge (mais cette dernière peut contribuer à la protection de la digue et/ou de la fondation)

Schéma de la structure d'une digue fluviale ayant subit année après année, réparation et confortement (AD Isère Drac Romanche) :

Structure digue.png

Schéma d'une structure de digue type possible (ouvrage neuf) :

Principaux composants de digue en remblai (Note : le schéma présente les différents composants potentiels d'une digue. L'association de composants ci-dessus ne correspond pas à un cas réel.). Traduit et adapté de l’ILH [2013]

Il existe 5 grands types de digues :

            Digue de protection contre les inondations ou submersions (fluviale, marine, estuarienne, torrentielle etc.)

            Digue de rivière canalisée

            Digue de canal (Hydroélectricité, navigation, irrigation...)

            Digue portuaire

            Digue de barrage, d’étang etc.

 

Caractéristiques générales :

  • Une digue est un ouvrage en élévation par rapport à son environnement.
  • La forme géométrique d’une digue peut varier.
  • Une digue peut être composée de bon nombre de matériaux (limon, gravier, concassé grossier, gravats, terre, béton, argile, béton, palplanches, murs etc.), impactant directement l'efficacité de l'ouvrage.

Fonctions et dimensionnement (Issu de WikiBarDig 2018) :

"Pour réaliser sa fonction au sein du système, une digue peut agir de trois façons différentes :

  • elle peut empêcher le passage de l’eau en retenant celle-ci en dehors de la zone protégée (fonction principale d'une digue de protection) ;
  • elle peut canaliser le flux d’eau vers une zone non protégée pour éviter l’inondation dans la zone protégée ;
  • elle peut contenir l’eau dans une zone tampon située en amont pour réduire l’inondation en aval. Dans ce cas, il peut s'agir d'un barrage (au sens règlementaire).

En domaine fluvial, une digue permet de canaliser le flux vers l’aval ainsi que de faire obstacle à l’écoulement pour protéger les zones adjacentes situées dans le lit majeur.

Dans un système de gestion des crues, d’autres digues peuvent retenir l’eau en délimitant des zones tampons dans une partie du lit majeur à moindre enjeu volontairement prévue à cet effet, on parle alors de bassins, assimilables réglementairement et même techniquement à des barrages. Les zones d'expansion de crues, délimitées par des digues ne sont en revanche pas des zones où l'eau est retenue, mais bien des zones protégées, avec un niveau moindre que certaines des zones situées à l'aval.

En domaine maritime, une digue ne joue pas le rôle de canalisation des flux ni de retenue mais uniquement d’obstacle aux intrusions d’eau."

A noter :

  • A noter que les digues de canaux (ou bien d'étang) sont considérées comme des barrages au regard de la réglementation en vigueur. Dans ce contexte l'usage du mot "digue", est proscrit, par la communauté française des ouvrages hydrauliques, car il s'agit d'un ouvrage de retenue d'eau, on utilisera alors le mot "barrage".
  • En ville comme en milieu rural les digues peuvent avoir plusieurs fonctionnalités : piste cyclable, voie d’accès etc.
  • Il n’existe pas, sur le terrain, de matérialisation de type grillage avertisseur ou piquet indiquant la surface d’emprise d’un ouvrage de type digue.
  • Une digue peut être localisée à une distance variable par rapport au cours d’eau ou la mer, peu importe les distances, les réglementations et obligations restent les mêmes.

Pour aller plus loin :

  1. WikiBarDig
  2. Référentiel technique digues maritimes et fluviales
Haut de page