Actualités

Orléans : un exercice inondation grandeur nature du 12 au 16 novembre

Article de journal


illustration Orléans : un exercice inondation grandeur nature du 12 au 16 novembre

Pendant une semaine, une quinzaine de communes, avec la Direction départementale des Territoires (DDT) du Loiret et les acteurs de la gestion de crise, ont mené l’exercice de sécurité civile « inondation Loire ». Un exercice à la fois sur table et sur le terrain, qui a mobilisé les agents en charge de la gestion des digues et des levées de la Loire et du Loiret.

L’objectif de l’exercice « Inondation Loire », selon son principal organisateur le préfet Jean-Marc Falcone était de « toujours mieux se préparer à un événement majeur sur la Loire, comme le Loing a pu en connaître un lors des inondations du printemps 2016 ». Il s’agissait aussi de permettre l’actualisation du plan d'Organisation des secours en cas d'inondation Loire (Orsil), qui datait de 2005.

L’exercice s’est déroulé sur quatre départements : le Cher, le Loir-et-Cher, l'Indre-et-Loire et le Loiret, où il a mobilisé 15 communes d'Orléans Métropole et du Giennois. Loin de se cantonner à un simple exercice sur table, la simulation a permis de tester les dispositifs de gestion de crise, par exemple ceux des Réserves Communales de sécurité civile. Elle a aussi mis à contribution la moitié du personnel de la DDT du Loiret, selon La Nouvelle République du Centre-Ouest.

En effet, « chaque décision fictive du préfet, comme celle de procéder à des évacuations, de fermer des routes », devait dépendre « des analyses (scénarisées) que feraient remonter les agents de la Direction départementale des territoires depuis le terrain ». Ceux-ci se sont déployés « comme en situation réelle de crise, quelque part le long des 150 kilomètres de digues du Loiret ».

L’exercice Inondation Loire a aussi été l’occasion de vérifier la fermeture des portes, datant de 1838, situées sous le pont du canal latéral, sur la commune de Saint-Firmin-sur-Loire. Une fois fermées, les agents de la DDT ont simulé une protection anti-infiltration.

« Pour les protéger et éviter les grosses infiltrations, nous utilisons, pour la première fois aujourd'hui, un nouveau matériau : de la géomembrane. Ce sont des rouleaux étanches, souples et manipulables qui remplacent le polyane », explique Thierry Voillot, adjoint responsable au pôle Loire de la DDT, cité par La République du Centre.

Rien que sur le Loiret, ce sont 62 communes et 80.000 habitants qui seraient impactés par une crue de la Loire, rappelait la préfecture pour justifier l’importance de l’exercice.

Sources :

https://www.larep.fr/saint-firmin-sur-loire/environnement/2018/11/14/a-saint-firmin-les-portes-du-bourg-se-sont-fermees-dans-le-cadre-d-un-exercice-anti-crue_13052183.html

http://www.magcentre.fr/165733-orleans-un-exercice-inondation-grandeur-nature-du-12-au-16-novembre/

https://www.loiret.gouv.fr/Actualites/Dossiers-de-presse/2018/Un-exercice-de-securite-civile-inondation-Loire-du-12-au-16-novembre-2018

Contributeur

BROUST Perrine

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page