Vous devez vous connecter pour pouvoir participer au forum.

Digue en zone urbaine

Bonjour à tous
Nous sommes à la recherche de retours d’expériences concernant la mise en place de système d’endiguement en zone urbaine. Une de nos communes se révèle très problématique avec de nombreux propriétaires (habitation faisant parfois office de digue), des tronçons de natures très diverses (murs, digue en terre…) avec des accès pour la surveillance et l’entretien souvent difficiles…  Actuellement nous avons lancé une étude type AMC qui devrait sortir courant 2020 pour déterminer le devenir de l’endiguement actuel et définir le futur système d’endiguement, en attendant si des membres du forum ont des retours d’expériences sur ce sujet.
Merci d’avance.
Ferrer Guilhem
Communauté d'agglomération Hérault Méditerranée
Bonjour
la question est large.. et beaucoup de gestionnaires sont concernés. Je relaie par le présent message aux structures ayant un peu de recul et dont la composante urbaine est importante, mais peut-être que des précisions sur la question seront nécessaires?
Bien cordialement,
Bonjour à tous,
Il s'agit effectivement des questions auxquelles nous avons affaire à Troyes…sans toujours avoir les réponses.
Je suis disponible pour échanger sur les questions d'accès et d'AMC. La question de certains éléments faisant office de digues comme les habitations, cela fera partie des investigations de l'étude de danger liée au système d'endiguement, mais pour le moment, nous ne sommes pas très avancés sur le sujet.
Cordialement,
Bonjour,
La Métropole de Montpellier dispose d'un certain retour d'expérience en ce sens qu'elle gère la compétence de gestion du risque inondation depuis plus d'une dizaine d'année, que nous en sommes au 2ème programme PAPI, et que tout comme vous j'imagine, nous avons récupéré un certain nombre d'ouvrages dont nous travaillons actuellement à régulariser.
Si je comprends bien votre difficulté est d'avoir à gérer - GEMAPI faisant - des ouvrages historiques qui se révèlent être difficilement exploitable, sans la maîtrise foncière nécessaire pour leurs exploitations, et éventuellement sans la connaissance géotechnique permettant de réaliser les EDD ?
La méthode que nous avons adoptée (pour les ouvrages existants) est de lancer des missions de diagnostic initial, avec comme 1ère mission du prestataire de produire des CCTP d'investigations topo et géotech, en vue d'alimenter le marché de régularisation administrative et notamment les EDD. Nous avons pris plus d'1 an - et un certain budget ! - pour réaliser ces investigations, maintenant nous lançons les EDD. Nous enverrons ces études pour 1ère lecture par la DREAL avant dépôt officiel, et ce sont justement les services instructeurs qui veilleront à ce que le gestionnaire dispose de tous les moyens nécessaires (organisation, moyens, maîtrise foncière,… ) pour assurer le niveau de protection des ouvrages.
Si j'ai un conseil à donner, ce serait de faire un marché unique comprenant diag, DAE et EDD (modélo comprise). Je jongle avec 3 prestataires (sans parler des géomètres et géotechniciens), c'est galère, je n'arrive pas à tenir un planning. Heureusement que le décret 2019 a décalé les délais d'autorisation pour les digues de classe C smile
On peut échanger plus si ça peut aider.
Vivien
Modifié il y a 1 jour, 13 heures
Si vraiment faut rendre service, je veux bien venir passer une semaine dans l'Hérault pour échanger avec vous à ce sujet 8-)
Aller va pour un séminaire digue à Montpellier. On offre les huitres.
Merci pour ton dévouement smile
 

Vous devez vous connecter pour pouvoir participer au forum.

Haut de page