Actualités

Nice : l’usine doit financer sa protection contre les inondations

Article de journal


illustration Nice : l’usine doit financer sa protection contre les inondations

Endommagée lors d’une crue de l’Estéron fin 2019, une berge protégeant l’usine de chimie fine Mesta vient d’être réparée. Les travaux d’urgence ont été financés par l’entreprise (270.000 euros), avec une maîtrise d’œuvre du SMIAGE.

Crédit photo : Nice Matin

En novembre 2019, un an environ avant la tempête Alex, « l’Estéron [ affluent du Var ] connaissait des crues exceptionnelles », raconte Nice Matin. « Elles avaient emporté une partie des blocs de béton qui protègent la digue en rive gauche tout près du confluent avec le Var. Les dégâts ont eu lieu sur environ 250 mètres, à hauteur de l’usine de La Mesta. Une installation classée Seveso qui nécessite une protection maximale ». Heureusement, des travaux de confortement ont été conduits depuis. Ils se sont terminés peu de temps avant la tempête Alex. L’entreprise, fabricant des produits pharmaceutiques, s’était vue obligée de financer les réparations, ce qu’elle a contesté en justice.

Historiquement, l’ouvrage de protection fait partie des casiers permettant l’enlimonage des terres voisines, sous la propriété du département. Mais quand l’usine de chimie fine Mesta s’est établie sur la commune de Gilette, dans les années 70, les parcelles lui ont été cédées, y compris l’ouvrage. « Ce n’est pas une digue classée, faisant partie d’un système d’endiguement, mais une berge de l’Estéron », précise Franck Compagnon, Directeur Ingénierie et Travaux au Syndicat mixte pour les Inondations, l’Aménagement et la Gestion de l’Eau maralpin (SMIAGE).

Cette berge est tout de même considérée comme une protection pour l’usine, au titre de la réglementation sur les installations classées « Seveso ». C’est la raison pour laquelle la préfecture des Alpes Maritimes a signé un arrêté, dès novembre 2019, prescrivant à Mesta des travaux d’urgence : mesures conservatoires pour protéger ses installations, étude technique pour réaliser des travaux de confortement pérenne dans les deux ans.

Pour réaliser ces travaux, Mesta a choisi d’en confier la maîtrise d’œuvre au SMIAGE. Les travaux se sont bien déroulés, pour un budget total de 270.000 euros.

Le cours d’eau n’étant pas domanial à cet endroit, l’entretien des berges revient à leur propriétaire. « La société avait contesté cette décision le 28 janvier, par un recours de plein contentieux. Un nouvel arrêté préfectoral du 6 août lui a imposé définitivement de financer le chantier », précise Nice Matin.

L'Estéron est un affluent du Var, long de 66 km et qui prend sa source à 1600 m d'altitude. Sa confluence avec le Var est située à 20km en amont de Nice, sur la commune du Broc, voisine de Gilette.

Source : Nice Matin

https://www.nicematin.com/vie-locale/cette-digue-historique-de-lesteron-devait-etre-reparee-lusine-classee-seveso-forcee-a-payer-la-facture-591352?t=YzBlN2ZjZGY3MWE0MmE1MmQzYzVlNWQwMzZmYzUzNDRfMTYwNTIwNjYxMzk4MF81OTEzNTI%3D&tp=viewpay

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page