Actualités

Baie d’Authie :  une nouvelle digue de second rang

Article de journal


illustration Baie d’Authie :  une nouvelle digue de second rang

La digue en terre sera édifiée à 7,90 mètres au-dessus du niveau de la mer, sur plus d’un kilomètre de long, avec un enrochement côté mer.

Au nord de la baie d’Authie, dans le département du Pas-de-Calais, le chantier préparant la construction de la digue de second rang a débuté le 1er décembre. La future digue « rétro-littorale », longue d’1,2 km, est construite sous la maîtrise d’ouvrage de la Communauté d’agglomération des 2 Baies en Montreuillois (CA2BM). Elle implique l’acquisition de 16,5 hectares de terre, en partie agricoles. Ces acquisitions avaient fait l’objet d’une concertation et d’un accord préalable avec les riverains.

Située entre le Pas-de-Calais et la Somme, la baie d’Authie est soumise aux risques de submersion marine et d’inondations par remontée de nappe. La submersion la plus grave du 20ème siècle a eu lieu en mars 1990 : elle avait inondé 150 maisons à Cayeux et 3000 hectares de prairies et de champs, par temps de tempête et de grande marée.

Sur le secteur Nord Authie, où  les travaux actuels ont lieu, le coût moyen des dommages générés par les submersions marines est estimé à quelques 24 millions d’Euros par an et plus de 7 000 personnes sont exposées en cas d’événement centennal, d’après le Programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) Bresle Somme Authie (labélisé PAPI en 2016).

La réalisation de la digue est prévue sur une durée de sept mois, à partir de mars 2021, quand les travaux préalables de compensation auront été terminés, nous indique le Pôle Opérationnel de la CA2BM.

Voici les détails techniques qui nous ont été communiqués par la CA2BM :

« Le corps de digue est constitué de matériaux tout venant et d’un masque d’étanchéité en matériaux argileux A1/A2. Le matériau tout venant repose en partie sur un tapis drainant en matériau 45/125mm. Une clé d’étanchéité de 1.50m de profondeur est prévue sous le masque. Le tapis drainant est appuyé sur une butée de pied en enrochement coté terre. Les talus de la digue sont recouverts de géotextiles et/ou géogrilles anti-fouisseurs.

La carapace côté mer est constituée avec des enrochements d’apport de 10 à 70 kg disposés en bicouche sur une épaisseur de 50cm. La pente de talus côté mer est de 3 horizontal pour 1 vertical. Les enrochements de carapace sont placés aléatoirement et percolés de terre végétale. La carapace est ancrée dans une bêche réalisée dans le terrain naturel.

Les talus seront recouverts de terre végétale enherbée. Le talus côté terre est stabilisé par une butée de pied en enrochements 90/250mm.

Une piste de 3m de large est prévue en crête de digue, constituée de GNT 0/20 sur 30cm d’épaisseur.

Deux chemins en partie carrossables sont implantés en pied d’ouvrage, respectivement côté terre et mer ; le chemin rural coté terre est composé d’une épaisseur de 30cm de GNT 0/20 reposant sur une sous-couche de 30cm de GNT 0/80 posée sur un géotextile non tissé. Une noue est terrassée parallèlement aux chemins à l’extérieur de l’ouvrage. »

 Cet aménagement interviendra en complément du cordon dunaire, régulièrement soumis à l’érosion et qui vient d’être rechargé en sable. La protection fait l’objet d’un financement de l’Etat dans le cadre du PAPI Bresle Somme Authie.

Selon la Voix du Nord, « l'emplacement de la digue avait été imaginé plus en retrait de la côte, pour laisser rentrer la mer et créer des bassins d'expansion. Mais cela aurait condamné trop de terres agricoles. Le projet a été abandonné et un compromis a été trouvé plus près du bois ».

«Vu le coût de l'ouvrage, on fait d'une pierre deux coups en le rendant accessible », précise Claude Vilcot, en charge de ce dossier à la CA2BM, dans les colonnes de la Voix du Nord.

Sources : La Voix du Nord, Construction Cayola et la CA2BM

https://www.<wbr/>constructioncayola.com/<wbr/>infrastructures/article/2020/<wbr/>12/10/131455/pasdecalais-une-<wbr/>digue-pour-baie-authie

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page