Actualités

Corrèze : l'Agglo de Brive définit ses digues

Article de journal


illustration Corrèze : l'Agglo de Brive définit ses digues

A Brive-la-Gaillarde, le système d’endiguement (5,7 km) protégeant l’agglomération contre les crues de la Corrèze fait l’objet d’une demande d’autorisation environnementale. Le programme prévisionnel d’entretien et de confortement (740.000 euros HT) a été validé en conseil communautaire.

Crédit photo :  Frédéric Lherpinière

L’agglomération de Brive-la-Gaillarde est régulièrement soumise aux crues de la Corrèze, affluent de la Vézère. Elle fait d’ailleurs partie des « territoires à risque d’inondation » identifiés sur le bassin de la Dordogne. Comme le relate le journal la Montagne, la gestion des digues de l’agglomération vient de passer plusieurs étapes importantes. L’une d’entre elles est la définition « officielle » de son système d’endiguement.

«Le système de digues de Brive comprend quinze tronçons « homogènes ». Il est constitué essentiellement de remblais, murs et ouvrages en terre, de 2 à 4 mètres pour les plus hauts », explique le journal.

Ces informations nous sont confirmées par Philippe Guyot, ingénieur à la Direction Développement Durable et Mobilités de l’agglomération et responsable du pôle « Hydraulique et Cadre de vie ». Le système d’endiguement regroupe en fait pour moitié des remblais et pour l’autre moitié, des protections en béton. Cette partie en génie civil a été construite essentiellement entre 1970 et 1985.

Si ces ouvrages ne sont donc pas nouveaux, le système d’endiguement lui-même, en tant qu’ensemble cohérent et officiellement défini, fait l’objet d’une demande d’autorisation environnementale (procédure simplifiée), comme le prévoit la réglementation. Une version du dossier était en relecture par les services de l’Etat (DREAL), fin janvier.

Période de retour de 25 ans

A la suite de l’Etude de Dangers (EDD) qui a précédé le dossier d’autorisation, le choix des élus a été de définir un système d’endiguement de 5,7 km environ, capable de supporter un débit de 410 m3/seconde. « Cela correspond à une protection pour une période de retour de crue de 25 ans. C’est inférieur au niveau de la crue de 2001 (480 m3/seconde), où nous étions à la limite du débordement », explique Philippe Guyot. Ce niveau protège un peu plus de 4000 personnes, d’après les calculs de l’EDD.

Financer et surveiller les digues

En anticipant l’acceptation du dossier d’autorisation, l’agglo prépare les prochaines étapes. L’une d’elles concerne l’organisation de la surveillance et du suivi des digues :  à cet égard le « document de surveillance et suivi » est en train d’être affiné. Il servira à organiser le nouveau marché d’entretien du système d’endiguement.  

L’autre étape importante est la planification et le financement des travaux pour entretenir et conforter les digues. Un budget prévisionnel vient d’être validé : 740.000 euros, dont 178.000 euros pour conforter 275 m de digues. Mais comment le financer ? L’agglomération souhaite solliciter le financement de l’Etat et le fonds « Barnier », via le programme d'Actions de Prévention des Inondations (PAPI) du bassin de la Dordogne.

Ce PAPI, dont la version actuelle court jusqu’en 2022, est piloté par l’Établissement Public Territorial de Bassin de la Dordogne (EPIDOR). Il couvre notamment quatre « Territoires à Risque Important » d'Inondation (TRI), dont celui de Tulle-Brive-Terrasson.

Un autre chantier d’ordre « Gémapien », enfin, attend l’agglo : établir des servitudes avec les propriétaires privés des parcelles jouxtant le système d’endiguement, afin que les équipes d’entretien ou de travaux puissent accéder aux digues. « Nous avons l’habitude, car avec la voie verte nous avions eu la même problématique », explique Philippe Guyot. Face à la charge de travail, l’agglomération vient de recruter son premier technicien Gemapi et Environnement.

A noter que la partie « milieux aquatiques » de la compétence Gemapi a été confiée par l’agglo de Brive au Syndicat intercommunal de la Vézère, dont le président élu est Daniel Freygerond.

 

Sources : La Montagne et l’agglomération de Brive-la-Gaillarde

https://www.lamontagne.fr/brive-la-gaillarde-19100/actualites/trois-questions-autour-des-travaux-prevus-sur-les-digues-de-brive-correze_13898074/#refresh

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page