Actualités

Gard : nouveau PAPI pour Nîmes et le Vistre

Article de journal


illustration Gard : nouveau PAPI pour Nîmes et le Vistre

La concertation auprès du public a débuté pour le projet de PAPI 3 Vistre. Prévu de 2022 à 2028, ce programme de prévention des inondations chiffre 96 actions, pour 116 millions d’euros.

Faisant suite à deux précédents Programmes d'actions de prévention des inondations (PAPI), le nouveau PAPI Vistre a entamé sa phase de concertation auprès du public le 10 avril. Il s’agit d’un projet de grande envergure qui regroupe les territoires de Nîmes et du bassin versant du Vistre, une rivière longue de 50 km se jetant dans le canal du Rhône à Sète.

Ce PAPI Vistre est porté par l’Etablissement Public Territorial de Bassin Vistre Vistrenque, avec l’appui de la métropole de Nîmes. Il  a pour objectif « de poursuivre les actions engagées lors de ces précédents programmes à l’échelle de l’ensemble du bassin versant et d’amplifier les démarches précurseuses déployées dans quelques communes en matière de prévention des inondations » (source : le site Web du PAPI Vistre).

Conformément aux cahiers des charges définis par l’Etat pour les PAPI, le Programme prévoit sept axes d’intervention. L’axe le plus imposant en terme de budget est l’axe 6 de « Ralentissement des écoulements ». Ci-dessous quelques détails sur le projet.

Axe 6 de « Ralentissement des écoulements » : 76,25 millions d’euros de travaux et d’études.

  • Dont une opération globale d'aménagement du cadereau d'Uzès / Limites / Vistre Fontaine

  • Dont une opération globale d'aménagement du cadereau d'Alès-Camplanier

 

Axe 7 de « Gestion des ouvrages de protection hydraulique » : 12,65 millions de travaux et d’études.

Outre trois études pour le devenir de trois systèmes d’endiguement (80 à 90 keuros chacune), cet axe prévoit un important projet de travaux sur le Rhôny :  « Réalisation des travaux de renforcement du système d'endiguement du Rhôny au droit des communes de Vergèze et Codognan », pour 12 millions d’euros.

A noter aussi que l’Axe 4 de « Prise en compte du risque dans l’urbanisme » prévoit l’élaboration des zonages pluviaux (190 Keuros).

Toutes ces actions restent conditionnées à validation technique et financière, notamment via la phase de labélisation du PAPI par les services de l’Etat.

 

A noter que le bassin du Vistre est très exposé au risque inondation, avec une personne sur trois (90.000 personnes) qui seraient touchées en cas de crue majeure, d’après le site web du PAPI 3. « La plupart des inondations ayant marqué le territoire sont dues à des événements pluviométriques intenses : les épisodes méditerranéens », ajoute le site web. Or d’après les données disponibles, entre 1961 et 2015, ces épisodes ont augmenté en intensité, en fréquence et en variabilité d’une année sur l’autre (source Météo France). Les modélisations climatiques invitent à penser que cette évolution défavorable risque de se poursuivre, si les émissions de CO2 ne sont pas réduites conformément aux objectifs de la COP 21.

Sources :

https://papi3.vistre-vistrenque.fr/le-papi-3-vistre/

http://www.meteofrance.fr/climat-passe-et-futur/impacts-du-changement-climatique-sur-les-phenomenes-hydrometeorologiques/changement-climatique-et-episodes-mediterraneens

Contributeur

thibault lescuyer

Retour à la liste

Commenter

S'inscrire ou se connecter pour laisser un commentaire.

0 commentaires

Haut de page